L'inclusion c'est: c 0

Publié le 16/06/2017

Inclusion et intégration sont très souvent confondus. Ci-dessous voici quelques précisions.

 

 

                              L’inclusion d’une personne c’est :

 1) Lui permettre d’être partout avec tout le monde et de pouvoir dialoguer. Ceci au même titre que les homosexuels, les blancs, les noirs, les jaunes, les vieux, les jeunes, les étrangers, etc. Donc aussi bien dans des écoles, des parcs d’attractions, des discothèques, des piscines, des restaurants, etc. Les personnes ayant un handicap sont continuellement « entre elles » de la maternelle aux institutions en passant même par leurs vacances. Les mettre continuellement dans des « boîtes » rien que pour elles ce n’est pas de l’inclusion, c’est juste les intégrer dans un système commercial ou pour « une facilité organisationnelle ». 

Dire - « C’est bien car cela leur fait plaisir » n’est pas un bon argument pédagogique.

Patienter est dans la nature et se confronter aux rythmes et aux règles des autres aussi.

Voici un court extrait du film "Oui mais" avec Mr Gérard Jugnot pour illustrer cela: 

Nous devons tous apprendre à différer notre plaisir tout en l’anticipant avec joie. Mr Frédéric Lenoir, philosophe, parle de cela aussi dans une de ses conférences et dit que c’est une clé au bonheur. Le « tout tout de suite » n’est pas judicieux. C’est un argument commercial pour que l’on consomme plus. 

Mr Pierre Rabhi parle lui d’aller vers une « sobriété heureuse » et dénonce aussi le « monde actuel » qui favorise les « boîtes ». 

Pour Mr Albert Jacquard la compétition ne favorise pas l’inclusion non plus. Pour lui, toute compétition est un suicide. Nous devons apprendre à coopérer, pas devenir des moutons...

Frustrations et moqueries font partie de la réalité de tous. Cela construit autant que les réussites. Vivre dans des « mondes parallèles dorés » en étant coupé du monde réel n’est pas sain. C’est même du mensonge que de faire croire que c’est ça le monde réel. Apprenons à nos jeunes à être plus autonomes dans le monde réel. Cela n’empêche pas de se ressourcer en famille de temps à autre.

Mr Elios Kotsou le dit aussi sur http://www.levif.be/actualite/sante/pour-acceder-au-bonheur-il-faut-etre-lucide/article-normal-23911.html . Cet article du Vif est très bien fait. Cela relativise vraiment cette recherche du "plaisir immédiat" tant prônée par les entreprises commerciales et largement difffusées par les médias qui suivent les "modes des plus offrants".

 2) Permettre l’inclusion c’est oser s’opposer aux gens qui interdisent l’entrée des personnes « différentes » dans les établissements « classiques ». Les Droits de l’Homme existent pour tous. Nous devons nous battre pour que tout le monde soit accepté partout.

3) C'est comme le suggère Mr J. F Fily : -" C'est s’interroger continuellement à la question du « bien vivre ensemble » dans le respect de la diversité et interpeller notre société à lever les obstacles environnementaux, (= accessibilité pour tous, pas de différences selon âge, sexe, culture, handicap, aptitude physique, etc.) mais aussi les représentations mentales de chacun . Celles-ci amènent des peurs et créent des normes. Il y a lieu d'apaiser celles-ci en permettant aux personnes de se rencontrer réellement. Les "politiques"  doivent mettre cela en priorité dans leurs agendas".

Il faut viser la COHÉSION SOCIALE. Plus d'infos ci-dessous.

Voici une autre vidéo qui montre aussi très bien ce qu'est l'INCLUSION (vitale pour qu'il y ait cohésion sociale):

     Plus d'infos sur la page "Ils pensent comme nous" de www.impros-jeux.be

Commentaires c 0

Il n'y actuellement aucun commentaires

Ajouter le premier commentaire

CGU et vie privéePropulsé par Good-4you